Séance 02 (captation vidéo) : Traverser la ligne de démarcation ? Les artistes est-européens à la Biennale de Paris

21 novembre 2017, INHA, salle Vasari, 17-20h

As recent historiography has pointed out, Cold War ideological antagonisms were not truly reflected in the cultural sphere, while numerous artistic exchanges and circulations took place across the Iron Curtain. This seminar will address the participation of artists from socialist states of Eastern Europe at the Paris Biennial, focusing on the groundbreaking Section des Envois coordinated by Jean-Marc Poinsot in 1971, and the 1977 edition of the Biennial, which saw a significant number of non official performance artists included, discussing Eastern European contributions to the manifestation and their reception in an international context. From a broader perspective, it will consider the implication of such participation and its consequences on the reading of Eastern European experimental art and its (self-)identification.

___

Comme le montre l’historiographie récente, les antagonismes idéologiques de la Guerre Froide ne se reflétaient pas à l’identique dans la sphère culturelle, où les échanges et circulations artistiques franchissaient souvent le rideau de fer. Cette séance portera sur la participation d’artistes des pays socialistes est-européens à la Biennale de Paris, en particulier lors de l’innovante Section des Envois initiée par Jean-Marc Poinsot en 1971 et lors de l’édition de 1977, marquée par la présence de nombreux artistes non officiels travaillant la performance. En plus de réfléchir aux contributions est-européennes à la Biennale et à leur réception dans un contexte international, il s’agira d’ouvrir le débat aux significations de telles participations ainsi qu’à leurs effets sur l’interprétation de l’art expérimental d’Europe de l’Est et son (auto)identification.

Intervenantes :

  • Juliane Debeusscher (Universitat de Barcelona)
  • Klara Kemp-Welch (The Courtauld Institute of Art)

Dr Klara Kemp-Welch is Lecturer in 20th Century Modernism at The Courtauld Institute of Art in London where she teaches courses on the Cold War, Eastern European and Latin American art. Her PhD on Central European conceptualism was supervised by Professor Briony Fer at University College London and completed in 2008. Klara’s first monograph Antipolitics in Central European Art. Reticence as Dissidence under Post-Totalitarian Rule was published by IB Tauris in 2014 and recently appeared in paperback. She has recently completed a second monograph entitled Networking the Bloc. International Relations and Experimental Art in Eastern Europe. This will be published by MIT Press next Autumn.

Juliane Debeusscher est chercheuse en histoire de l’art. Ses travaux portent sur la circulation de l’art non officiel d’Europe centrale en Europe occidentale pendant les années 1970 et 1980, notamment par le biais d’expositions internationales et de réseaux transnationaux de collaboration artistiques. Actuellement doctorante a l’Université de Barcelone sous la direction de Paula Barreiro-López et boursière du Ministère de l’Économie espagnol pour le projet de recherche « Modernités décentralisées: art, politique et contre-culture dans l’axe transatlantique pendant la guerre froide» (MoDe(s)), elle était à l’automne 2018 chercheuse invitée auprès du Centre Allemand d’Histoire de l’Art, à Paris. Ses essais et chroniques ont été publiés dans Afterall, ArtMargins online, Springerin et Critique d’Art. Elle a contribué aux livres Media and the Cold War 1975-1991, Bergahn Books, en cours de publication (édité par Henrik G. Bastiansen, Martin Klimke et Rolf Werenskjold,) et The Renaming Machine, Ljubljana : PARASITE Institute, 2010 (édité par Suzana Milevska) et coédite avec Paula Barreiro-López le prochain numéro de la revue REGAC (Université de Barcelone), « Cold War networks and circulations: cross-cultural dialogues and practices throughout the global south (1957-1991) » (à paraître en 2018).

Jérôme Bazin est maître de conférences à l’Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, Faculté de Lettres et Sciences Humaines. Ses thèmes de recherche incluent : l’histoire sociale de l’art, les sociétés communistes, les antagonismes sociaux et les intérêts de classe. Il est l’auteur de Réalisme et égalité. Contribution à une histoire sociale de la peinture en RDA (1949-1990), Dijon, Presses du Réel, 2015 et a codirigé avec Pascal Dubourg Glatigny et Piotr Piotrowski (dir.), Art beyond borders. Artistic exchanges in communist Europe (1945-1989), Central European University Press, Budapest, 2016. En 2017, il a codirigé avec Cécile Pichon Bonin et Anastasia Simoniello le dossier spécial « Images, éducation et communisme dans l’Europe des années 1920 et 1930 » de la revue histoire@politique (2017). Parmi ses articles à venir : « Regards croisés entre villes-sœurs socialistes » in Histoire Urbaine (2017), « Un arte simple. Arte realista, culturas populares y tensiones en la RDA », à paraitre dans Blanca Gutierrez Galindo (dir.), El arte en la República Democraticá Alemana, 1949-1989, Instituto de Investigaciones Estéticas de la Universidad Nacional Autónoma de México, 2017.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.