Fonds Pierre Faucheux, Institut Mémoires de l’édition contemporaine

Les 563 boîtes d’archives et 3500 documents imprimés conservés depuis 1991 dans le fonds d’archives Pierre Faucheux (1924-1999) à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (Abbaye d’Ardenne, 14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe) comprennent plusieurs dossiers directement liés à la Biennale de Paris.

Graphiste, typographe, scénographe et architecte,  Pierre Faucheux exerça plusieurs rôles à la Biennale de Paris entre 1959 et 1969 : il fut son scénographe, le responsable de la participation et de la mise en œuvre des travaux d’équipe, et l’inventeur, dans le cadre de ceux-ci, d’un dispositif muséal expérimental fort original, le Cyclotone. Cette structure circulaire de 22 m de diamètre permettait de diffuser simultanément 9 canaux de diapositives et une piste sonore, et ainsi accueillir au sein de la Biennale un plus grand nombre de travaux d’équipe, en les donnant à voir sous forme d’installation visuelle. Certains groupes combinaient la présentation par diapositives avec une maquette réduite et, plus rarement, avec une version à l’échelle un.

Le principal fonds d’archives relatives aux activités de Pierre Faucheux pour la Biennale de Paris est le FHX 558. Il comprend des dossiers relatifs aux années 1959, 1961, 1962, 1963, 1965, 1966, 1967, 1968 et 1969. Les documents conservés sont nombreux et de nature très variée :

  • de la correspondance avec les équipes techniques, avec l’équipe administrative de la Biennale, avec les participants et les responsables des travaux d’équipe et avec les bureaux d’architectes réalisant l’aménagement intérieur des salles du Musée d’art moderne de la Ville de Paris ;
  • des photographies noir et blanc et couleur : tirages, planches contact, diapositives, ektachromes (vues d’exposition, vue du Cyclotone) ;
  • une documentation abondante relative au Cyclotone (à compléter avec le dossier FHX 436 ci-dessous) : études préparatoires, textes explicatifs, éléments descriptifs, croquis, photographies ;
  • des éléments issus des dossiers de candidature des certains travaux d’équipe (croquis, explications textuelles, schémas, chemin de fer pour le Cyclotone), en particulier pour les années 1963, 1965, 1967 ;
  • des plans architecturaux vierges ou annotés relatifs à l’aménagement des espaces du Musée d’art moderne de la Ville de Paris ;
  • des affiches et autres documents publicitaires (dépliants, flyers) ;
  • des devis, des rapports et des documents comptables ;
  • quelques coupures de presse. 

Trois autres dossiers conservent des éléments relatifs à la Biennale de Paris :

  • FHX 290 8DA : documents relatifs à l’année 1962 (plans des espaces)
  • FHX 436 8DB 1965 : dossier relatif au Cyclotone (versions préliminaires, dispositifs similaires, plans et notes, textes et rapports, photographies)
  • FHX 445 9DL (affiches et typographie, plan des salles pour 1967)

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.