Fonds d’archives relatifs à la Biennale internationale des jeunes artistes, dite Biennale de Paris

Les deux principaux fonds d’archives relatifs à la Biennale des jeunes artistes se trouvent aux Archives de la critique d’art à Rennes et à la Bibliothèque Kandinsky du Musée national d’art moderne – Centre Georges-Pompidou, à Paris. Des archives complémentaires, sous forme textuelle ou vidéographique, existent à l’Institut national de l’audiovisuel et sont majoritairement accessibles via l’Inathèque.

D’autres fonds, relatifs aux activités interdisciplinaires de la Biennale, aux activités de l’association qui soutenait son organisation ou encore aux acquisitions et achats d’œuvres, sont consultables aux Archives nationales , alors que les Archives diplomatiques détiennent des documents relatifs aux participations internationales. L’IMEC (Institut de la mémoire du temps présent) conserve un important fonds relatif au scénographe de la Biennale de 1959 à 1969, Pierre Faucheux, qui était également en charge des travaux d’équipe.

Ce carnet de recherches propose plusieurs guides des sources relatifs à différents fonds :

L’objectif documentaire du programme de recherche sur la Biennale de Paris vise à produire un outil de référence Web permettant de consulter simultanément les dossiers d’artistes dans les deux principaux fonds d’archives (Archives de la critique d’art et Bibliothèque Kandinsky) et permettant une plus large gamme de recherches croisées.

A terme, idéalement, il s’agirait de pouvoir associer des fonds d’archives moins importants, de provenance privée ou issus des pays participants à la Biennale.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.