Séance 14 : Biennales d’architecture, l’architecture à la Biennale (de Paris) : questionner les limites disciplinaires

Rennes, Archives de la critique d’art, 19 mars 2019, 10-13h.

Au cours des dernières décennies, la remarquable diffusion de ce que l’on appelle désormais la biennalisation a défini un nouvel espace mondial dans lequel l’architecture et l’art ont acquis une visibilité exceptionnelle. Pour les historiens de l’art et de l’architecture, l’étude de ces manifestations internationales à grande échelle, flexibles et temporaires, ouvre la voie à des récits alternatifs. Cette séance examinera d’abord la position des biennales de Paris et de Venise au sein de cette cartographie cyclique sans précédent, l’entrée de l’architecture comme thème dans ces deux biennales et l’évolution de son rôle avec le temps. Elle réfléchira ensuite à la place de l’architecture par rapport aux autres formes artistiques, à l’exemple de la participation de Gordon Matta-Clark à Paris de 1975. Enfin, elle étudiera les biennales d’architecture à Paris en 1982 et 1985 dans le contexte du postmodernisme.

– Intervenantes

Rute Figueiredo (post-doctorat, Université Rennes 2)

Hélène Jannière (Université Rennes 2)

Roula Matar-Perret (École d’architecture de la Villette)

Vue d’exposition de la section Architecture à la Nouvelle Biennale de Paris, 1985, à la Grande Halle de la Villette (Paris). © Fonds Biennale de Paris 1959-1985, INHA-Collection Archives de la critique d’art.

Présentations détaillées des intervenantes :

Rute Figueiredo est architecte et historienne de l’architecture, docteure de l’ETH de Zurich, actuellement chercheuse postdoctorale à l’université Rennes 2 dans le cadre du projet Mapping Architectural Criticism.
Ses recherches portent sur la critique de l’architecture et sur la relation entre architecture et presse périodique. Elle a publié l’ouvrage Architecture and Critical Discourse in Portugal 1893-1918 et coordonné le projet de recherche et développement The Site of Discourse (2012-15).
Son ouvrage en cours examine les effets de la biennale d’architecture de Venise sur la construction et la communication de l’expérience, des rythmes et des nouveaux modes de savoir architectural aujourd’hui.

Hélène Jannière est architecte et historienne de l’architecture, professeur à l’Université Rennes 2 et directrice de l’Équipe Histoire et critique des arts. Elle a écrit sur les revues et la publication architecturales de l’entre-deux-guerres, puis des années 1960 et 1970. Sur la critique, elle a codirigé, avec Kenneth Frampton, le n° 24/25 des Les Cahiers de la recherche architecturale et urbaine « La critique en temps et lieux » (2009) et, avec Richard Leeman, Michel Ragon, Critique d’art et d’architecture (PUR, 2013). Son prochain ouvrage, Architectures de la critique, paraîtra en juin aux Éditions de la Villette. Hélène Jannière a fondé et coordonne le réseau international de recherche Mapping Architectural Criticism depuis 2015. Elle travaille également sur l’histoire de l’aménagement urbain en France depuis 1945 et le paysage urbain, particulièrement des années 1950 à fin 1970.

Roula Matar-Perret
Architecte dplg, docteur en histoire de l’art de l’Université Rennes 2, Roula MATAR-PERRET (EA1279/LéaV/AHTTEP-UMRAUSser 3329) est maître de conférence associé en Histoire et Cultures Architecturales à l’ENSA de Versailles et enseignante à l’ENSA Paris La Villette. Ses travaux portent essentiellement sur l’histoire des relations entre arts et architecture, et sur l’histoire de la notion d’espace (dans ses rapports aux sciences et techniques).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.